automobile

Le marché automobile allemand en baisse

Le marché automobile est l’un des plus grands piliers de l’économie européenne. Mais il l’est surtout pour l’Allemagne qui est réputé pour la résistance et la qualité de production en termes de véhicule. Cela se confirme par la réputation des grandes marques industrielles du pays. Seulement selon les études économiques réalisées récemment, il semblerait que la gloire du marché automobile allemand n’est plus la même qu’actuellement. En effet, après une baisse significative en début d’année, le secteur ne se relève pas et pourrait même se dégrader sans un changement de taille.

L’économie allemande en berne

Le cabinet Lazard Frères Gestion a récemment publié les résultats de son analyse concernant l’économie Allemande. Selon cette dernière, le marché automobile constitue actuellement près de 20% du PIB du pays. Bien que cela constitue déjà un poids important, les analyses ont établies un indice des directeurs d’achats en baisse. La réduction est estimée à 1,9 point durant les dernières années. C’est ainsi que si le PIM était établi à 45,2 en juin dernier, cette dernière est estimée à 43,1 désormais. La situation est presque similaire à celle que le marché automobile allemand a connue en 2012 alors que le pays était en pleine crise de l’euro. D’un autre côté, le PMI non manufacturier reste assez élevé. Il est actuellement de 55, ce qui met en avant un écart assez important face à l’indice global. Cette différence de point ne se produit qu’en Allemagne étant donné le cycle rapide et important de production de véhicule. D’autant plus que le marché local tient une forte importance pour le marché international.

Pourquoi une baisse du marché automobile ?

Comme mentionné plus tôt, la chute de l’économie allemande est principalement due aux changements rencontrés sur le marché automobile. Cela résulterait de nombreux paramètres dont la baisse de croissance de développement au niveau mondial et des tendances en termes de transactions.

De nouvelles normes de production

Le marché automobile actuel est en plein changement. Alors que certains constructeurs s’y sont vite faits, ce n’est pas le cas des fabricants automobiles allemands. C’est notamment le cas pour les dispositions en termes de production responsable. Le but étant de proposer des véhicules de qualité et qui n’affectent pas l’environnement, les autorités ont instaurés le WLTP l’année dernière. Il s’agit d’un nouveau test harmonisé qui permettrait de déterminer la qualité des véhicules ainsi que leur impact environnemental. Cette disposition impacte autant les voitures utilitaires que les véhicules pour particulier. Les fabricants n’ayant pas été forcément prêts pour ce changement ont connus quelques difficultés par rapport à la production. Le premier semestre de cette année a permis de déterminer que cette nouvelle disposition a été des plus néfastes pour le marché de l’automobile allemand.

Des transactions en stagnation

Alors que la production des marques automobiles est en baisse, les changements opérés par les consommateurs ont également impactés le marché de manière conséquente. D’une part, les propriétaires automobiles ont un doute face à l’achat en lui-même. Ce dernier peut concerner les capacités de la voiture, son utilisation en encore le style. Le prix est également un facteur important dans le processus d’achat. Face à la hausse considérable pour les modèles électriques par exemple, les consommateurs hésitent face à un éventuel achat. D’un autre côté, le changement se fait au niveau des habitudes de déplacement qui ne sont plus les mêmes. En effet, l’arrivée des services tels qu’Uber et le co-voiturage font de plus en plus d’adepte. Cela réduit donc les besoins en termes d’automobiles des européens.

Qu’en est-il dans les autres pays ?

Bien que les tendances du marché automobile en Allemagne soient en baisse, ce n’est pas le cas partout. En effet, les grandes marques de fabrication du pays font encore partie des plus appréciés dans le monde. Cela se confirme d’ailleurs par les tendances d’achat en Chine où les marques allemandes restent très prisées. Avec le marché chinois qui est également en baisse, les transactions restent assez basses par rapport aux dernières années. Cela impacte principalement le marché industriel qui était auparavant très important pour les constructeurs chinois. Face à tous ces changements, les prévisions en termes de construction automobile pourraient reculer de 5% environs. Toujours selon ces prévisions, le marché américain serait le plus productif face à la Chine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *