pieces détachées auto

Pièce détachée : Un marché en voie de développement

Le marché de l’automobile français est en forte croissance depuis maintenant quelques années. Cela se remarque par la forte production de véhicule mais également le commerce de ces derniers. Rien qu’en 2018, la France comptait une production automobile de plus de 2,28 millions de véhicules. Cela équivaut à une augmentation d’environs 540 000 voitures de plus que pour l’année 2013. Le segment de la voiture électrique fait partie des éléments les plus imposants pour le marché automobile européen. Afin de favoriser ce développement, le gouvernement souhaite apporter certains changements concernant le marché des pièces détachées. Explications.

L’Autorité de la concurrence combat pour le marché des pièces détachées

Cela fait maintenant quelques années que l’Autorité de la concurrence se battait pour la libération de la vente de pièce détachée. Cette disposition concerne principalement les pièces visibles des véhicules qui sont jusqu’à présent soumis à la protection du droit concernant la propriété intellectuelle. Cela inclut les pièces de rétroviseurs, de carrosserie, de vitrage et encore bien d’autres éléments de la voiture. Si le dispositif semble être inoffensif à prime abord, il faut savoir qu’elle impacte de manière conséquente le marché des pièces détachées. En effet, seul le constructeur a la possibilité de commercialiser et proposer les pièces en question en France. L’Autorité de la concurrence a d’ailleurs noté une hausse importante des prix des pièces détachées entre durant la dernière décennie. Et la tendance se confirme encore par la baisse des achats de pièces à une hauteur de 2,3 %.

pieces détachées auto

Un changement instauré par l’Avis de la Concurrence

Face à la baisse d’achat et la hausse des prix, la France est fortement désavantagée sur le marché des pièces détachées par rapport aux autres pays européens. Pour y remédier, la demande de l’Avis de la concurrence a été prise en compte par le gouvernement. Le premier ministre a d’ailleurs établi les nouvelles dispositions concernant la vente de pièce détachée pour les années à venir à travers la loi d’orientation sur les mobilités. Cette transformation se ferait en plusieurs étapes selon les avis de l’exécutif.

Une réduction de la protection juridique

La première démarche du gouvernement concernant le développement du marché des pièces détachées concerne l’allègement des législations de protection. Le but étant de favoriser la production et la commercialisation de ces accessoires, la nouvelle disposition permettrait d’ouvrir le marché de certaines pièces. Les premières qui seront accessibles sont les rétroviseurs, les phares ainsi que les vitrages. Le gouvernement porte une attention particulière sur ces pièces car elles font parties des plus recherchées du moment. Ce n’est que dans un second temps que les autorités réduiront les protections juridiques concernant les pièces détachées de la carrosserie.

pieces détachées auto

Une baisse des prix à envisager

Bien que le but soit de développer la segmentation des pièces détachées, les dispositions prises par le gouvernement permettent également aux consommateurs de bénéficier de certains avantages. Cela inclut par exemple la baisse des prix des pièces détachées qui étaient assez conséquents jusque là. Si l’automobiliste français dépensait dans les 500 euros par année pour l’achat de pièce détachée, ce prix pourrait être moins important dans les années à venir. Cette réduction de prix pourrait être estimée jusqu’à 15%. Rajouté à cela, les automobilistes pourront faire de grandes économies grâce à la baisse des primes d’assurances.

L’achat en ligne, un alternative intéressante

Face à l’ouverture du marché des pièces détachées, les automobilistes auront plus de possibilités pour entretenir leur véhicule. La forte concurrence ainsi que la baisse des prix constituent déjà un pas important dans le développement de ce marché. Toutefois, l’utilisation des plateformes de vente en ligne est un tremplin en plus pour l’augmentation des transactions concernant les pièces détachées. En effet, ces canaux permettent un achat plus simplifié grâce à la possibilité de commander à distance. Sans qu’il n’ait à se déplacer, l’automobiliste dispose de toutes les informations dont il a besoin pour dénicher la pièce qu’il lui faut. Dans un second temps, cette démarche permet de trouver des modèles au prix le plus juste. Il ne faut pas oublier que la concurrence est d’autant plus importante en ligne. Cela pousserait les constructeurs et autres vendeurs à proposer les pièces détachées à un tarif plus compétitif au plus grand bénéfice des acheteurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *